Dans le cadre de l’action 1 du projet MobForJob – Interreg V, les membres de la Régie de quartier de Dinant et les stagiaires de l’E2C de Sedan se sont rencontrés pour une première journée inter-frontière en France le lundi 17 septembre 2018. Cette partie de l’action 1 consistait à travailler sur deux types de représentations. La représentation frontalière franco-belge en terme de mobilité physique mais aussi la représentation liée aux métiers de l’industrie pour le côté professionnel.
Mobforjob a souhaité susciter l’intérêt de ces personnes en insertion en les invitant à participer à un atelier mobilité, à la visite du CFAI de Charleville-Mézières et à la visite de la Fonte Ardennaise (FA4) située à Haybes.


1 - L’atelier mobilité
A travers différentes activités orales et écrites, souvent ludiques, l’atelier avait pour objectifs de définir et d’approfondir la notion de mobilité. Il permettait de faire un point sur les offres mobilité existantes sur les deux territoires et d’échanger sur les habitudes de déplacement des uns et des autres. Surtout, il s’est voulu réflexif parce qu’il a poussé les participants à réfléchir sur leur système de mobilité. D’ailleurs, ils ont parfaitement fait le lien entre cette question mobilité et l’insertion professionnelle.
 
 2 - La visite du CFAI – L’odyssée de l’industrie
 
La visite interactive du CFAI organisée et menée par Madame CIKOWSKI Séverine avait pour but de découvrir les formations du secteur industriel. Les stagiaires ont pu visiter les locaux et voir le matériel utilisé par les apprentis. Ils ont été admiratifs et très intéressés par ces machines tournées vers les technologies de pointe.
 

 
3 - La visite de la FA4, une immersion dans le monde industriel

Pour clôturer cette journée riche en découverte, Madame LIPKA Catherine en compagnie du directeur de l’usine ont eu la gentillesse de nous faire visiter l’usine FA4 de Haybes. Les techniques propres à la fonderie, les matériaux et pièces produites ont été présentés. L’évolution vers de meilleures conditions de travail dans ce secteur a été soulignée. Les ouvriers produisent à leur rythme ; les installations et équipements permettent de réduire les nuisances et les risques. Un échange sur les conditions de travail et sur les candidatures à un potentiel emploi s’en est suivi. C’est le courage, insiste le Directeur, qui est déterminant dans le choix du candidat qu’il soit français ou belge !
 
  
Un nouveau regroupement aura lieu le mardi 25/09/2018 en Belgique cette fois sur le site de la Calestienne.